Les oiseaux et les cyclones

tec-tec - tarier de la réunion sous la pluie

« Où vont les oiseaux pendant les cyclones et autres tempêtes ? », m’a t-on posé comme question !!!

hirondelle de bourbon tec-tec - tarier de la réunion sous la pluie - yabalex photo

Comme je l’avais dit dans un précédent article, les oiseaux de La Réunion ne vont pas à Maurice quand la météo est mauvaise (quoi que…).

Déjà, sans suivre la météo du 19h, ils savent que le mauvais temps approche. En effet, certains oiseaux ont une sorte de baromètre interne (l’organe pratympanique).

A La Réunion, sur terre, il n’y a pas trop de place pour éviter un cyclone. Par contre, les oiseaux qui sont en mer peuvent contourner un système dépressionnaire ou « patienter » avant de revenir sur terre notamment en période de reproduction.

martin triste sous la pluie - yabalex photo d'oiseaux

Et donc, quand la tempête est sur nous ???

Comme nous les oiseaux cherchent à se protéger.

Les sujets citadins (moineau, cardinal, tourterelle, martin et autres) profitent de nos architectures pour se mettre à l’abri.
Il y a effectivement, sur et sous nos toits, de nombreuses cavités afin d’éviter la pluie et le vent.

Vous avez déjà vu cette vidéo d’un épervier qui s’est réfugié dans un taxi ?

couple de martin à l'abri sous un toit pendant la pluie

Pour les oiseaux forestiers, c’est moins simple. Pourtant, ils cherchent également à se protéger.

Ils vont trouver refuge dans de gros arbres, sur de gros troncs qui vont – au moins – les abriter du vent violent.
Et ils vont rester perchés fermement tout le temps qu’il faudra.
Certains vont au sol, dans des cavités, derrière de gros rochers, dans les creux des ravines, etc. Là où le vent est moins fort.

merle maurice - bulbul - sous la pluie

Les causes de mortalité sont multiples pendant un cyclone.
Projection ou collision avec des objets.
Épuisement.
Hypothermie des oiseaux détrempés…

tourterelle stiée à la réunion trempée - yabalex photo

Et pourtant, les cyclones ont créé l’avifaune originelle de l’île.

Car des petits oiseaux comme les tec-tec, oizo blanc, oizo vert sont incapables de traverser des océans pour rejoindre l’île en volant. C’est lors de phénomènes météo violents qu’ils se sont fait emporter jusqu’à notre caillou salvateur au milieu de l’Océan Indien.

Aussi, avant et après (prudence est mère de sûreté) le mauvais temps, sortez et observez. Il y a peut-être des surprises ailées venues de pays voisins…

martin triste mouillé s'abritant

 

 tourterelle strié trempée sous la pluie

 

bec rose trempé

Share

15 Comments:

  1. Article d’actualité très intéressant, merci Alex.
    (J’avais un doute sur la détermination « épervier » au rapace réfugié dans le véhicule mais j’avais l’image du mâle en tête, plus petit et plus gris. J’ai donc, en plus, appris à reconnaître la femelle!)

  2. Expédite Laope-Cerneaux

    Sans aimer particulièrement les oiseaux – d’autant plus que je suis allergique à la plume – j’admire leur beauté que vous nous faites découvrir par vos photos. Et je trouve les différentes informations passionnantes pour ma culture personnelle.
    Expédite

  3. Dubuc Françoise

    Merci pour ces renseignements précieux. Pour info, si un oiseau est trouvé blessé ou en hypothermie sur notre île , la S. E. O. R (société d’études ornothologiques de la Reunion) peut le prendre en charge. Il suffit de les contacter aux coordonnées suivantes pour connaître la marche à suivre : 02.62.20.46.65 , 13 ruelle des orchidées 97440 St ANDRÉ
    Cordialement
    Françoise Dubuc

  4. Excellent article, j’ai adoré. Même si je ne me suis jamais posé la question, j’ai tout de suite voulu savoir et c’est carrément super intéressant.
    Petit extra avec le lien sur la vidéo YouTube! Excellente idée.
    Vraiment bravo, j’ai pris un réel plaisir à lire cet article.

  5. C’est une bonne question ! diraient nos politiques quand ils ne veulent pas se mouiller.
    Réfugié dans un taxi, ou pensant faire une course gratuite ? Pourquoi les étourneaux n’auraient-ils pas envie… Je blague !
    Un Tec-tec mouillé, c’est chou !
    Beaux plans directs sur pattes fines de Bec rose et longue queue de Tourterelle.
    Le cadrage des photos est parfait, on entend presque les gouttes de musique.
    Merci Yabalex !

  6. Gonneaud Annie-Claude

    Quel plaisir de te lire Alexandre !! Mais où étais-tu caché? Merci pour cet article et ces toujours magnifiques photos. A chaque grand vent ou cyclone c’est la question que je me pose « où vont se cacher ces petites boules de plumes si
    fragiles »
    J’attends ton prochain article. A.Claude.

  7. Photos supra-sensibles qu’on a envie de partager avec des enfants, des plus grands…
    C’est ma belle récréation quand je reprends le travail, quelques minutes de poésie et de nature qui entrent par la fenêtre de mon ordinateur.
    Et merci d’avoir répondu à cette question .

  8. marie-claude Douyere

    très intéressant, comme d’habitude ….!

  9. alain FRAPPIER DE MONTBENOIT

    Je viens de découvrir sur mon ancienne messagerie.
    C’est super!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *