Dans l’oeil du Martin triste, une surprise a découvrir

prise de bec chez le couple de martin triste

Je fais tous les ans un petit reportage sur le martin. A croire que je l’aime bien.

Je vous invite à plonger, cette fois, dans son regard…

Vous remarquerez qu’il est à la pointe de la mode et du tuning car il a des yeux LED.

OUI, vous avez bien lu : des yeux LED

Je le photographie souvent car j’aime bien son comportement varié :

  • souvent peu farouche,
  • très caractériel 
  • et assez gros être pour travaillé à bonne distance.

Et c’est ainsi que sur les photos rapprochées j’ai remarqué cette particularité dans son regard.
Il a des pointillés blanc dans l’œil, très souvent visibles.

Martin triste Acridotheres tristis - Common Myna

 

martin triste en vol
C’est en vol que l’on voit le mieux le blanc des ailes de l’oiseau.

 

martin triste à l’atterrissage
L’atterrissage face au vent.


Le martin triste garde un oeil sur son voisin limicole migrateur : le chevalier guignette

 

Martin triste Acridotheres tristis - Common Myna  

 

adulte et juvénile martin triste  
Adulte aux cotés de son jeune tout juste sortie du nid

 

quand le martin niche sous la tole, il a chaud
Le martin aime bien nicher sous les toits mais en plein été, il fait super chaud. Aussi, de temps en temps, il sort la tête, bec grand ouvert pour s’aérer un peu.

 

Plus d’infos sur l’oiseau sur le site de la SEOR.
Plus de photos dans ma galerie.
Enfin, découvrez un oiseau qui lui ressemble à La Réunion.

Share

3 Comments:

  1. Je découvre le site en commençant par cet oiseau et juste une réaction: une envie de découvrir la suite…
    Merci ! Que du bonheur pur…

  2. Superbe, le martin méritait bien ça. J’ai fait une découverte « à l’œil »!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.