Fin de saison de reproduction pour le travailleur à bec rouge

nourrissage veuve dominicaine

Ils nichent en colonie avec des nids comme ceux des belliers et donc souvent confondu avec eux, voici le travailleur à bec rouge (Quéléa quéléa). Un oiseau que j’ai déjà présenté.

En longeant, la plage de Saint-Gilles, un arbre bruyant attire mon attention. La petite dimension des nids et l’absence de jaune dans les allers/retours  des adultes me font tout de suite penser au travailleur. Mais pourquoi autant d’agitation ?

Veuve dominicaine à la Réunion femelle et juvéniles

Je m’approche sans rester juste en dessous car les voitures et autres poteaux sont tapissés de … (vous savez quoi).
La densité d’oiseaux est énorme. Un bout de branche porte une dizaine d’individus, peu colorés.

C’est l’époque du nourrissage des jeunes.

Aussitôt un adulte qui approche et une volée de juvéniles se jettent sur lui pour lui réclamer à grands renforts de cris, un peu de cette purée marron bizarre que les parents recrachent. L’adulte fuit de branche en branche en étant constamment  harcelé. Dès qu’il le peut, dans un moment fugace, il livre une ration à un des petits affamés à ses cotés et s’envole en quête de pitance pour les autres.

Dur dur d’être parent de famille nombreuse…

Veuve dominicaine à la Réunion femelle et juvéniles

Veuve dominicaine à la Réunion

jeunes et femelle quéléa quéléa

Veuve dominicaine male

jeune et adulte quéléa quéléa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *